La rencontre avec Jean-Marc Catella, comédien et auteur engagé dans le théâtre, le cinema et la radio depuis plusieurs décennies, marque la naissance du nouveau projet de la compagnie : “L’homme et le pêcheur”. La pièce réunit plusieurs éléments proches de la démarche artistique du Teatro Picaro, tels que le mélange des registres (tragique et comique) et la propension à un théâtre accessible et poétique.

“L’homme et le pêcheur” est une comédie moderne inspirée au théâtre surréaliste et populaire qui questionne la relation de chacun avec son propre “monde intérieur” : ses rêves, ses peurs, ses désirs et ses besoins profonds.

La pièce interroge le besoin, parfois insensé mais très humain, de devoir perdre ce que l’on a pour pouvoir enfin “ouvrir les yeux” et en comprendre sa valeur.

 

ENTRE CONTE, PARABOLE ET POÉSIE SURRÉALISTE,

UNE HISTOIRE PLEINE DE REBONDISSEMENTS PORTÉE PAR UNE VERVE FANTAISISTE.

L’HISTOIRE

Une lumière artificielle envahit un ponton en face d’un étang mystérieux et sombre. Assis, un homme en costume est en train de pêcher avec une canne dépourvue de ligne. Il profite paisiblement du panorama de cette atmosphère surréelle quand un autre homme le rejoint, il a une corde au cou, attachée à une lourde pierre qu’il porte dans ses mains, ses intentions sont claires :

“Je vais mettre fin à mes jours.”

“Pourquoi donc ?”

“Pour savoir enfin si je suis vivant.”

À partir de cette rencontre improbable et onirique un dialogue va s’instaurer entre les deux personnages. Au fur et à mesure des visions vont capturer leur attention et se matérialiser devant les yeux du public. D’où viennent ces visions ? Est-on dans la réalité, dans la fantaisie ou dans une pièce de théâtre ? Toujours est-il que les deux personnages vont donner corps à ce qu’ils voient ou à ce qu’ils croient voir…

C’est à travers ces situations rocambolesques que l’on découvrira leur véritable identité. L’un est un homme qui, à force de compromis et de peurs, a perdu tout

contact avec ses propres sentiments, et le second, le pêcheur, n’est rien d’autre que sa Mort, une mort bien différente de l’idée qu’on pourrait s’en faire.

Après avoir exploré tous les recoins de son inconscient par le biais de sa fantaisie, notre homme sera-t-il encore prêt à accomplir son geste ? Et même si ce n’était pas le cas, pourra-t-il faire demi-tour après s’être approché si près de la Mort

jenaiquunevie.com

« Le clown blanc et l’auguste réunis sur un ponton le temps d’une réflexion sur la vie. Une belle pièce qui nous fait plaisir. »

larevueduspectacle.com

“Le duo de comédiens nous entraîne dans une histoire pleine de rebondissements. Tous deux excellent dans un jeu expressif, très théâtralisé, qui colle bien aux flamboyances du texte et de leurs personnages. Sous des apparences d’humour se révèle peu à peu une jolie histoire presque morale mais surtout portée par une verve fantaisiste assumée et des flambées d’imaginaires”

L’EQUIPE ARTISTIQUE

Dramaturgie : Jean-Marc Catella, Ciro Cesarano et Fabio Gorgolini
Mise en scène : Ciro Cesarano
Interprètes : Ciro Cesarano et Paolo Crocco
Création lumières : Orazio Trotta
Création costumes : Isabelle Deffin
Création musicale et sonore : Matteo Gallus
Création décor : Claude Pierson, Les Ateliers Théâtre
Création graphique : Francesco Vecchi

TELECHARGEMENTS

DOSSIER ARTISTIQUE
REVUE DE PRESSE

LE TEXTE DE LA PIÈCE « L’HOMME ET LE PÊCHEUR » BIENTÔT DISPONIBLE

 

 

PROCHAINEMENT

SOUTIENS

Compare listings

Comparer